LES GROS PATINENT BIEN, CABARET DE CARTON

DE OLIVIER MARTIN-SALVAN ET PIERRE GUILLOIS | CIE LE FILS DU GRAND RÉSEAU

 Le site de la compagnie
Achat en ligne
  • Olivier Martin-Salvan et Pierre Guillois, deux comédiens irrésistibles, une histoire à mourir de rire, de l’humour vache à revendre, des gags en cascade font de ce spectacle un vrai carton ! Un cabaret farfelu et une épopée burlesque.

    C’est un vrai duo comme on les aime, façon Laurel et Hardy, qui repousse les limites du genre et ne se prend pas au sérieux. Pour le décor, un feu d’artifices de bouts de carton qui représentent ce qui est écrit dessus en feutre noir (une cabane, un palmier, un requin, un pays…) ; pour le propos, l’histoire d’un amerloque qui quitte les plaines du Grand Nord pour l’Espagne, maudit par une sirène pêchée par accident. S'en suit un road trip invraisemblable tantôt en patins ou à trottinette, tantôt à dos de baudet ou en avion cartonné, à la recherche de « l’amour toujours » ! Le plus incroyable est que l’on y croit dur comme fer, bouleversé par leurs aventures rocambolesques, attendri par leurs élans de tendresse, abasourdi par leur méli-mélo d’anglais à la sauce ketchup. Et quand l’un raconte, quasi immobile (Olivier Martin-Salvan), l’autre dégaine sa silhouette maigrissime, juste revêtu d’un maillot de bain noir (Pierre Guillois). Au désespoir de l’un répondent les mimiques énergiques de l’autre dans un délire que n’auraient pas renié les Monti Python ! )

    Olivier Martin-Salvan et Pierre Guillois, deux comédiens irrésistibles, une histoire à mourir de rire, de l’humour vache à revendre, des gags en cascade font de ce spectacle un vrai carton ! Un cabaret farfelu et une épopée burlesque.

    C’est un vrai duo comme on les aime, façon Laurel et Hardy, qui repousse les limites du genre et ne se prend pas au sérieux. Pour le décor, un feu d’artifices de bouts de carton qui représentent ce qui est écrit dessus en feutre noir (une cabane, un palmier, un requin, un pays…) ; pour le propos, l’histoire d’un amerloque qui quitte les plaines du Grand Nord pour l’Espagne, maudit par une sirène pêchée par accident. S'en suit un road trip invraisemblable tantôt en patins ou à trottinette, tantôt à dos de baudet ou en avion cartonné, à la recherche de « l’amour toujours » ! Le plus incroyable est que l’on y croit dur comme fer, bouleversé par leurs aventures rocambolesques, attendri par leurs élans de tendresse, abasourdi par leur méli-mélo d’anglais à la sauce ketchup. Et quand l’un raconte, quasi immobile (Olivier Martin-Salvan), l’autre dégaine sa silhouette maigrissime, juste revêtu d’un maillot de bain noir (Pierre Guillois). Au désespoir de l’un répondent les mimiques énergiques de l’autre dans un délire que n’auraient pas renié les Monty Python !

    Cérémonie des Molières 2022 :
    Ce spectacle est le Lauréat du Molière du théâtre public.

    La Presse en parle :

    […] Cartoonesque et délirant, ce spectacle, par son économie de moyens et son imagination débridée, a des vertus consolatrices dans une époque hyper technologique et consumériste. […] _ Le Monde


    Tarif Plein 15€ | Réduit 10€

  • Distribution

    • Un spectacle de Olivier Martin-Salvan et Pierre Guillois
    • Avec Olivier Martin Salvan en alternance avec Jonathan Pinto-Rocha Pierre Guillois en alternance avec Grégoire Lagrange
    • Ingénierie carton : Charlotte Rodière
    • Régie générale : Max Potiron en alternance avec Colin Plancher
    • Régie plateau : Emilie Poitaux en alternance avec Elvire Tapie

    • Diffusion : Séverine André Liebaut - Scène 2
    • Administration générale : Sophie Perret
    • Production :
    • Fanny Landemaine
    • Margaux du Pontavice
    • Communication : Anne-Catherine Minssen - ACFM
    • Crédit photos :
      © Fabienne Rappeneau
      © Xavier Cantat

    • Production : Compagnie le Fils du Grand Réseau
    • Coproductions : Carré du Rond-Point ; Le Quai – CDN Angers Pays de la Loire ; Le Quartz – Scène nationale de Brest; CDN de Normandie – Rouen ; Le Moulin du Roc, Scène nationale à Niort ; Comédie de Picardie ; Ki M’Aime Me Suive ; Théâtre Tristan-Bernard ; Tsen Productions ; CPPC – Théâtre l’Aire Libre – Saint-Jacques-de-la-Lande
    • Soutiens : Fonds SACD Humour/One Man Show ; La Région Bretagne ; Le Centquatre – Paris
    • Remerciements : Théâtre des Bouffes du Nord, Yann-Yvon Pennec, Laura Le Hen, Jacques Girard, Coco Petitpierre, Vincent Petit.
    • La Compagnie Le Fils du Grand Réseau est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC de Bretagne


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.