LA PAROLE AUX ARTISTES ASSOCIÉS



  • Julien Avril

    JULIEN AVRIL

    Dramaturge-metteur en scène Écrivain de théâtre, j’imagine et crée des spectacles depuis la page jusqu’au plateau. Je creuse avec la Compagnie Enascor depuis une dizaine d’années une approche documentaire de la scène : faire un traitement poétique de problématiques historiques, scientifiques et sociétales dans le but de mettre les spectateurs en action. Avec le projet d’oeuvre participative - Écosystème - nous inviterons les habitants à s’interroger sur la place de l’écologie dans nos vies et du rôle que chacun a à jouer en s’appropriant les différents langages du spectacle vivant : chercher comment représenter quelque chose, c’est définir ce qu’elle représente pour nous. Être artiste associé à Théâtres en Dracénie est une double chance : c’est pour moi l’opportunité de mettre mon art au service de nouvelles expériences créatives pour le public à travers des projets collaboratifs comme - Écosystème - mais aussi la possibilité d’être accompagné, soutenu, encouragé dans ma démarche artistique par un théâtre et toute son équipe. Se sentir comme à la maison pour faire grandir les projets et à l’orée d’un territoire riche et vaste qu’on découvre en même temps qu’on explore les nouveaux confins du théâtre.

  • Nacim Battou

    NACIM BATTOU, chorégraphe

    Je pousse les portes d’un théâtre, pour la première fois, à 20 ans. Je ne savais pas, alors, que ma relation avec la danse allait être si profonde et intime. Aujourd’hui, plus que jamais, je crois que la rencontre est le coeur de mon métier. En étant artiste associé à théâtre en Dracénie, nous mettons la rencontre qualitative au centre de nos préoccupations. Dès l’été, nous irons jouer La Dystopie des Heures creuses, un spectacle hors les murs mêlant danse hip-hop et arts du cirque. Nous travaillons à créer des moments de rendez-vous périphérique à la présentation de l’oeuvre, par des ateliers, des temps de résidences, des évènements liés au besoin du territoire. Ainsi à l’automne, un projet de rencontre et de pratiques, débutera dans les établissements scolaires du territoire pour emmener les jeunes à découvrir le spectacle Dividus. Le public aura l’occasion de suivre une démarche au long cours avec la compagnie Ayaghma en étant invité aux périodes de recherches et d’expériences éphémères. Mais aussi pour mettre en lumière un territoire, nous partons à la rencontre de ce bel endroit et souhaitons y trouver des habitants et des lieux avec lesquels nous pourrions construire des tentatives artistiques. Et puis, c’est la saison de la réouverture ! Osons le dire ! C’est une saison qui aura une saveur particulière pour nous tous.

  • Damien Droin

    DAMIEN DROIN, circassien

    C’est avec plaisir que je serai artiste associé aux Théâtres en Dracénie à partir de septembre prochain. Je suis artiste de cirque pluridisciplinaire, auteur et metteur en scène. Également fondateur de la Compagnie Hors Surface. Les créations que j’initie sont très souvent associées à la voltige et à la danse. Le trampoline est mon terrain de jeu de prédilection et j’aime pouvoir partager ces sensations d’envol et de suspension avec le public autour d’ateliers par exemple. L’idée est de pouvoir créer et proposer des formes spectaculaires pour la salle mais également pour l’espace public. La saison prochaine, nous allons pouvoir nous rencontrer à différentes occasions : Home sera présenté cet été, un solo entre trampoline et funambule, une plongée vers les origines, traversant les tumultes des éléments. Entre deux mondes sera créé sur la grande scène en février 2022. Ce spectacle puise son inspiration dans la genèse de la mythologie grecque. En scène 4 danseur(seuses) et une chanteuse lyrique explorent un dédale temporel et tentent de réveiller nos rêves de liberté et d’envol.
    Nous imaginerons des rencontres avec le public, des ateliers de pratique artistique pour les plus jeunes… Il était très important pour moi de pouvoir inscrire un dialogue privilégié avec un théâtre dans cette région. C’est une chance de pouvoir imaginer des projets sur la durée et de pouvoir échanger avec le public et l’équipe du théâtre.

  • Arthur Perole

    ARTHUR PEROLE, chorégraphe

    On entame notre quatrième saison de collaboration…. 2020 et 2021 furent très perturbées mais c’est avec joie que nous avons poursuivi nos rencontres régulières avec les enfants et adolescents dans le cadre d’un vaste projet d’actions artistiques et culturelles. Avec mes collaborateurs nous avons voulu donner la parole aux jeunes. Savoir ce qu’ils ont dans la tête, ce qu’ils ressentent face à cette période et à leurs futurs. Puis on leur a demandé de nous raconter leurs rêves : ceux nocturnes et ceux d’avenir.
    Le résultat, ce sont deux projets vidéo. Et c’est donc accompagnés des jeunes de troisième du collège général Ferrié de Draguignan, que nous présenterons leur travail issus de deux années de collaboration : une exposition « leurs corps ayant pris la parole à leurs place» ainsi qu’en avant-première notre film documentaire «Rêve causé par le vol d’une abeille» réalisé par Pascal Catheland et moi-même.
    Et nous continuerons évidemment à venir à votre rencontre cette saison sur scène. Nous présenterons les deux dernières créations de la CieF durant le festival l’ImpruDanse, Nos corps vivants: un solo intime parlant de tendresse et d’amour que je danse accompagné de la musique live de Marcos Vivaldi. Puis la CieF vous prépare une Fête pensée sur mesure pour célébrer notre envie de se retrouver, de s’embrasser et de danser ensemble…
    Tous ces projets viennent questionner notre humanité et convoquerons cet amour viscéral que nous portons mutuellement… Nous sommes au coeur de l’actualité : retrouver du sens, du vivre ensemble, partager nos émotions, notre état d’être….vivre tout simplement.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.