La Mouche

Librement inspiré de la nouvelle de Georges Langelaan | Adaptation et mise en scène Valérie Lesort et Christian Hecq | Compagnie Point Fixe


Mardi 30 mars – 20h30 : Théâtre de l'Esplanade
Durée : 1h30
 Y aller avec TED Petit Bus
 Le site du spectacle
Achat en ligne
  • Avec leur inventivité scénique, mélange détonnant de superbes effets spéciaux et de performances d'acteurs, Valérie Lesort et Christian Hecq font exploser leur terrain de jeu. Un univers kafkaïen, inquiétant, déraisonnable et fascinant. Une distribution exceptionnelle. C'est drôle, cinglant et glauque à la fois, génialissime, à ne manquer sous aucun prétexte !

    Dans les années 60, au cœur d’un village, Robert vit avec sa maman Odette. La relation mère-fils est inquiétante et désopilante à la fois, un clin d’œil à l’épisode « La soucoupe et le perroquet » de l’émission Strip-tease. La cinquantaine, dégarni, bedonnant, Robert passe le plus clair de son temps enfermé dans le garage où il tente de mettre au point la machine à téléporter. On assiste au quotidien de ce drôle de couple, ponctué par des expériences de téléportations plus ou moins réussies. Comme dans le film de Cronenberg, tiré lui-même de la nouvelle de George Langelaan, Robert va tenter de se téléporter, mais une mouche s’est glissée dans la machine, et l’apprenti scientifique va peu à peu se transformer en insecte géant. Robert va se déshumaniser peu à peu pour devenir une bête capable de grimper au mur, poussée par une recherche insatiable de nourriture...

    LA PRESSE EN PARLE

    Christine Murillo et Christian Hecq incarnent un impayable duo mère-fils, quand Valérie Lesort et Stephan Wojtowicz donnent le change en bimbo défraîchie et en inspecteur Derrick raté. À ce haut niveau de jeu, les metteurs en scène adjoignent une de ces machineries folles dont ils ont le secret (...) Un moment délicieusement inclassable, loin, très loin du film horrifique réalisé en son temps par David Cronenberg. Les échos

    la fois burlesque et émouvante, la réinvention de cette histoire fascinante inspire à Christian Hecq un mémorable numéro d’acteur. L’humour et l’effroi portés par ce spectacle hors du commun sont constamment surprenants. Le Journal du Dimanche

  • Distribution

    • Librement inspiré de la nouvelle de George Langelaan
    • Adaptation et mise en scène : Valérie Lesort et Christian Hecq
    • Robert : Christian Hecq de la Comédie-Française
    • Marie-Pierre : Valérie Lesort
    • Odette : Christine Murillo
    • Inspecteur Langelaan : Jan Hammenecker
    • Scénographie : Audrey Vuong
    • Lumières : Pascal Laajili
    • Création sonore et musique : Dominique Bataille
    • Guitare : Bruno Polius-Victoire
    • Costumes : Moïra Douguet
    • Plasticiennes : Carole Allemand et Valérie Lesort
    • Assistant à la mise en scène : Florimond Plantier
    • Création vidéo : Antoine Roegiers
    • Technicien vidéo : Eric Perroys
    • Accessoiristes : Manon Choserot et Capucine Grou-Radenez

    Mentions Obligatoires

    • Production : C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord & Compagnie Point Fixe
    • Coproduction : Les Célestins, Théâtre de Lyon ; Espace Jean Legendre – Théâtres de Compiègne ; Le Grand R, Scène nationale de La Roche-sur-Yon.
    • « La Mouche - Nouvelles De L’Anti-Monde » de George Langelaan - Robert Laffont.
    • Crédit Photo : Fabrice Robin


VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.