Gravité

Festival L'ImpruDanse #5 | Ballet Preljocaj | Chorégraphie Angelin Preljocaj


Samedi 3 avril – 21h00 : Grande Salle
Durée : 01h20
 Y aller avec TED Petit Bus
 Le site du ballet
Achat en ligne
  • Gravité ose le grand écart entre ballet classique et écriture contemporaine, musiques d’hier et d’aujourd’hui, dans un jeu permanent de tension et d’élévation, de légèreté et de profondeur.

    Au gré de vagues musicales composées, treize danseurs évoluent à la perfection. Angelin Preljocaj nous surprend encore, magistral, par son exploration du vertige, son éloge de la lenteur, sa fascination pour la verticalité qui atteignent leur zénith dans des tableaux tour à tour alanguis ou fougueux, et des états de danse élégants. En fin virtuose, il repousse les limites des corps sculptés, d’abord ancrés dans le sol, comme attirés par une force invisible, puis portés par un élan collectif vers une grâce irréelle. La bande-son volontairement éclectique soustend en permanence la chorégraphie tout entière dédiée au mouvement “à l’état pur ”.
    Sa douce gravité, propagée telle une onde à travers des soli, des duos et des ensembles à la combinaison précise, parfaite, stylisée. Angelin Preljocaj “écrit ” véritablement avec les corps de ses interprètes, avec eux et pour eux, une partition dont l’aboutissement fait l’effet d’un feu d’artifice.
    C’est du grand art, qui désarçonne, séduit, fait palpiter le coeur des spectateurs pris au piège des salves continues. Sans mot dire, la gravité a frayé son chemin, d’abord en douceur, par le parti pris de la lenteur et du ralenti, jusqu’au tourbillon fiévreux qui enivre danseurs et spectateurs. Impossible de résister, de ne pas s’abandonner dans les flux d’une telle vague de fond…

    LA PRESSE EN PARLE

    Preljocaj cherche et trouve des combinaisons et des figures inédites, des portés complexes, tout en puisant dans l’air du temps des pratiques corporelles. Resmusica

    C’est une évidence sur scène : les treize magnifiques danseurs embarqués dans l’aventure ont relevé le défi avec fougue. (…) Un unisson calme et puissant des interprètes ensemble qui s’ouvre et se ferme, comme un coeur palpitant. Télérama

  • Distribution

    • Création 2018
    • Pièce pour 13 danseurs
    • CHORÉGRAPHIE : Angelin Preljocaj
    • MUSIQUES : Maurice Ravel, Johann Sebastian Bach, Iannis Xenakis, Dimitri Chostakovitch, Daft Punk, Philip Glass, 79D
    • COSTUMES : Igor Chapurin
    • LUMIÈRES : Éric Soyer
    • ASSISTANT, ADJOINT À LA DIRECTION ARTISTIQUE Youri Aharon Van den Bosch
    • ASSISTANTE RÉPÉTITRICE : Cécile Médour
    • CHORÉOLOGUE : Dany Lévêque
    • DANSEURS : Margaux Coucharrière, Mirea Delogu, Léa De Natale, Antoine Dubois, Matt Emig, Clara Freschel, Florette Jager, Erwan Jean-Pouvreau, Laurent Le Gall, Tommaso Marchignoli, Víctor Martínez Cáliz, Nuriya Nagimova
    • Direction technique Luc Corazza
    • Régie générale / son Martin Lecarme
    • Régie lumières Jean-Bastien Nehr, Amélie Bouchié
    • Régie plateau Mario Domingos
    • Costumière Marie Pasteau

    Mentions Obligatoires

    • PRODUCTION : Ballet Preljocaj
    • COPRODUCTION : Chaillot - Théâtre National de la Danse - Paris, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Biennale de la danse de Lyon 2018, Grand Théâtre de Provence, Scène Nationale d’Albi, Theater Freiburg (Allemagne)
    • Le Ballet Preljocaj / Centre Chorégraphique National est subventionné par le Ministère de la culture et de la communication - DRAC PACA, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Bouches-du-Rhône, la Métropole Aix-Marseille Provence / Territoire du Pays d’Aix et la Ville d’Aix-en-Provence. Il bénéficie du soutien du Groupe Partouche - Casino Municipal d’Aix-Thermal, des particuliers et entreprises mécènes ainsi que des partenaires.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.