À bien y réfléchir

et puisque vous soulevez la question, il faudra quand même trouver un titre un peu plus percutant à la sortie de résidence
Cie 26000 couverts | Mise En Scène Philippe Nicolle
 Y aller avec TED Petit Bus
 Babysitting
Achat en ligne
  • Avec un titre comme cela, c’est certain, il n’y avait pas 36 000 compagnies pour inventer un truc pareil... ou plus si, les biens nommés 26000 couverts... Pour notre plus grande joie et nos zygomatiques, ils reviennent plus loufoques et déjantés que jamais...

    Les 26000 Couverts remettent ça! Après L’idéal Club en 2018, ils répètent un nouveau spectacle sur la Grande Scène du Théâtre de l’Esplanade. On vous aura prévenus: le texte n’est pas encore écrit, la musique pas aboutie. Il y a toujours quelque chose de grinçant au banquet du théâtre quand les 26000 mettent le couvert. C’est une première répétition publique qui vous est proposée aujourd’hui. Dans une répétition, tout est en cours, rien n’est jamais fini. Comme dans la vie, pleine d’imperfections, mais aussi de potentialités, et de directions infinies. Et ces moments de recherche ont ceci de prodigieux que toutes les portes sont encore ouvertes. Mais attention, parfois elles claquent...

    LA PRESSE EN PARLE

    Cette fois, on assiste à la répétition d’un spectacle mais quelques péripéties compliquent l’affaire. Même le metteur en scène est absent. Après une première scène autour d’une mort stupide dans un fast-food, le désordre dévore le plateau. Et le public n’est pas à l’abri car le quatrième mur n’existe plus. Il est embarqué dans un tourbillon drolatique par des comédiens faussement désinvoltes. Une comédie pétillante, irrésistible et grinçante. C’est gonflé, quoi ! Thierry Voisin, Télérama

    Ici, on semble ne pas se prendre au sérieux, on partage équitablement le plateau et le processus de création, on multiplie les registres de jeu, on traverse sans encombre des univers dépareillés et on a, au final, un art absolument maîtrisé du plateau. Eric Demey, La Terrasse

  • Distribution

    • INTERPRÉTATION : Kamel Abdessadok, Christophe Arnulf, Sébastien Chabane ou Pierre Dumur, Aymeric Descharrières, Servane Deschamps, Olivier Dureuil, Anne-Gaëlle Jourdain, Erwan Laurent, Michel Mugnier ou Hervé Dilé, Florence Nicolle, Philippe Nicolle ou Gabor Rassov, Laurence Rossignol
    • CRÉATION MUSICALE : Aymeric Descharrières, Erwan Laurent
    • TECHNIQUE : Hervé Dilé, Michel Mugnier, Laurence Rossignol
    • CONSTRUCTION : Michel Mugnier
    • CRÉATION COSTUME : Laurence Rossignol avec Camille Perreau et Sigolène Petey
    • CRÉATION LUMIÈRES : Hervé Dilé
    • POSTICHES : Céline Mougel
    • COORDINATION COMPAGNIE : Lise Le Joncour assistée de Gaëtan Billier
    • ADMINISTRATION : Marie-Violaine Masson assistée de Catherine Euvrard
    • DIFFUSION / PRODUCTION : Claire Lacroix
    • PRODUCTION : 26000 couverts.
    • COPRODUCTION : Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue à Sotteville-lès-Rouen – Les Pronomade(s) en Haute-Garonne, Centre National des Arts de la Rue – La Villette, Résidence d’artistes 2015 (Paris) – Scène Nationale de Bayonne et du Sud-Aquitain – Le Channel, Scène Nationale de Calais – Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique – Théâtre de la Ville d’Aurillac – Le Parapluie, Centre International de Création Artistique (Aurillac) – La Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau – Le Cratère, Scène Nationale d’Alès – Festival des Tombées de la Nuit (Rennes) – Théâtre de l’Agora, Scène Nationale d’Evry et de l’Essonne – Théâtre Brétigny, Scène Conventionnée – La Vache Qui Rue, Lieu de Fabrique des Arts de la Rue à Moirans en Montagne – Ville de La Norville.
    • AVEC LE SOUTIEN : DRAC Bourgogne – Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté – Ville de Dijon – la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, Centre national des Écritures du Spectacle – Spedidam.
    • CRÉDIT PHOTO : Raynaud de Lage.




VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.