Ballroom

Chorégraphie Arthur Perole | CieF
Mardi 10 décembre - 20 : 30
 Le site de la compagnie
 Le Festival De Danse-Cannes
Achat en ligne
  • La représentation de BALLROOM sera précédée d'un court solo chorégraphié par Arthur Perole pour le Cannes Jeune Ballet Rosella Hightower

    La fête bat son plein, les corps bougent à l’unisson. Dans Ballroom, pièce poétique et politique, le lâcher prise l’emporte sur la nécessité du productif. Ou quand la danse fait communauté…

    «Quel est votre exutoire ? Pour Arthur Perole, c’est une certaine intensité de vibration physique. Celle que produit la tarentelle italienne, danse traditionnelle des Pouilles assimilée à la transe, et le voguing américain, performance inspirée des défilés de mode à New York dans les années quatre-vingts. Croisant ces deux sources d’inspiration, le chorégraphe propulse ses six interprètes dans un flux ininterrompu de danse soutenu par les rythmes percussifs de la pizzica, de la techno et de la batucada. Dès l’ouverture des portes, les spectateurs sont accueillis dans l’atmosphère d’un zénith carnavalesque et tonitruant. Sur scène, on se grime, on fabrique des costumes à coups de ciseaux, on bouge, on parle, on interagit avec la salle. Puis, l’excitation viscérale se transforme et la danse prend l’allure d’un rituel ancestral, primordial. Issu d’un long processus de création collective, Ballroom est un incroyable espace participatif de liberté, corporelle et psychique. Une utopie partagée.» Isabelle Calabre

    LA PRESSE EN PARLE

    À la tête de la CieF, créée en 2010, trois ans après avoir intégré le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, Arthur Perole a musclé son point de vue auprès de noms fameux comme Dominique Mercy et Cristiana Morganti, figures de la compagnie Pina Bausch. Vite, il collabore avec des chorégraphes aussi variés que la charnelle Christine Bastin, du plus conceptuel Radhouane El Meddeb ou de la tête chercheuse Joanne Leighton, tout en forgeant sa vision. Télérama

  • Mentions obligatoires

    • DISTRIBUTION
      • Chorégraphie de et avec les interprètes : Arthur Perole
      • Assistant artistique : Alexandre Da Silva
      • Interprètes : Julien Andujar, Séverine Bauvais, Marion Carriau, Joachim Maudet, Alexandre Da Silva, Lynda Rahal
      • Composition : Giani Caserotto
      • Lumières : Anthony Merlaud
      • Costumes : Camille Penager
      • Coach vocal : Mélanie Moussay
      • Regard extérieur : Philippe Lebhar
      • Régie générale, lumières : Nicolas Galland
      • Régie Son : Benoit Martin
      • Production diffusion : Sarah Benoliel
      • Remerciements : Tadeo Kohan
    • PRODUCTION : Compagnie F
    • COPRODUCTIONS: Chaillot Théâtre national de Danse, Théâtres en Dracénie Scène conventionnée d’intérêt national mention Art et Création-Danse, Le Pôle des Arts de la Scène Friche Belle de Mai, Merlan scène nationale de Marseille, réseau Traverses Provence Alpes-Côte d’Azur, Charleroi-danse centre chorégraphique de Wallonie-Bruxelles, Théâtre Durance scène conventionnée d’intérêt national–Château-Arnoux-saint-Auban, KLAP Maison pour la danse (résidence de finalisation 2019), Le Ballet National de Marseille – centre Chorégraphique National, CCN2 Grenoble.
    • AVEC LE SOUTIEN : du Théâtre Paul Eluard de Choisyle-Roi-danse centre chorégraphique de Wallonie – Bruxelles, L’Etang-des-Aulnes, Le Dancing de la compagnie BEAU GESTE, La Gare Franche maison d’artiste & curiosités, Châteauvallon - Scène nationale, le Fonds SACD Musique de Scène.
    • LA COMPAGNIE EST SUBVENTIONNÉE PAR : la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur (aide à la structuration), la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, le département des Bouches-du-Rhône, la ville de Marseille, Fonds SACD Musique de Scène. Avec le soutien du mécénat de la Caisse des Dépôts.
    • ARTHUR PEROLE EST ARTISTE ASSOCIÉ : au Théâtres en Dracénie Scène conventionnée d’intérêt national mention Art et Création. KLAP Maison pour la danse à Marseille accompagne les projets de la Cie F depuis 2013. La compagnie bénéficie d’un parrainage et d’un soutien technique fort.
    • CRÉDIT PHOTO : Nina Flore-Hernandez.




VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.